Centre de la maladie métastatique

Centre de la maladie métastatique.

Le danger du cancer est généralement lié à son évolution métastatique, c’est à dire en dehors de son organe de départ.

Le dogme selon lequel on ne guérit pas les cancers devenus métastatiques connaît fort heureusement des exceptions. Les progrès réalisés dans la chimiothérapie ont permis de changer la donne pour les tumeurs germinales.
Par ailleurs, la synergie entre l’amélioration des outils radiologiques (scanner, IRM), biologiques (marqueurs tumoraux, cellules tumorales circulantes) et fonctionnelles (TEP, scintigraphie) permettant un diagnostic précoce de la maladie métastatique (avec peu de métastases visibles) et celle des traitements locaux tels que la radiothérapie stéréotaxique permettent de relever le défit parfois de la guérison ou, sinon de reporter l’instauration d’un traitement systémique.
Notre actualité est riche en nouveaux traitements ciblés ou en immunothérapie – les progrès sont continus et doivent nourrir l’espoir.

Le cancer peut également provoquer des symptômes, parfois douloureux ; notre rôle est toujours de les soulager (référent douleur). Des déséquilibres nutritionnels (obésité/dénutrition) peuvent aussi survenir ; y remédier est une voie à l’amélioration de la qualité de vie (référent nutritionnel).

Notre centre de la maladie métastatique doit établir une personnalisation des soins actifs mais aussi de support en fonction d’une connaissance poussée de votre état de santé (bilan fonctionnel et, si adapté, gériatrique), des caractéristiques biologiques de votre cancer (caractérisation du cancer), avec une prise en charge humaine et réactive