Dr Marc BOLLET

Biographie

Dr Marc Bollet, oncologue radiothérapeute, spécialiste en radiothérapie stéréotaxique et des traitements innovants du cancer à Hartmann, Paris, France.

Français par son père, Britannique par sa mère, le Dr Marc Bollet est, depuis mai 2011, cancérologue radiothérapeute sur le site de l’institut hospitalier franco-britannique, au sein de l’institut de cancérologie Hartmann.

Son intérêt pour la science s’est manifesté dès le début de ses études médicales (1989-1995), s’est confirmé lors de son internat (1995-2001) et a motivé l’obtention de trois maîtrises biologiques et médicales à Nancy, suivies du Diplôme Inter-Universitaire du Certificat d’Etudes Statistiques Appliquées à la Médecine (CESAM). Une bourse d’état a financé une Année Recherche consacrée au Diplôme d’Etudes Approfondies (actuel Master2) dans le domaine du rayonnement et imagerie en médecine à l’université de Toulouse (1998). Elle a aussi participé à la réalisation de travaux de recherche sur l’amélioration de la reproductibilité de la radiothérapie des cancers pelviens, comme le cancer de la prostate.
Sa thèse de médecine (2000) a porté sur une technique de radiothérapie très sophistiquée appelée stéréotaxique, dont l’usage est actuellement en train de se démocratiser. Sept ans plus tard, ses travaux sur l’étude clinique, histologique et l’examen du profil génétique des récidives locales du cancer du sein après traitement conservateur chez la femme jeune étaient couronnés par une thèse de sciences à l’université de Paris-Sud. Enfin, grâce à la poursuite de ses recherches dans le cadre d’un post-doc au Netherlands Cancer Institute d’Amsterdam (Pays Bas) et à la direction de trois thèses, l’université de Paris-Descartes lui a décerné une habilitation à diriger des recherches (2009). L’ensemble de ses travaux lui vaut plus de 86 articles dans des revues internationales à comité de lecture et des dizaines de présentations orales dont beaucoup à l’invitation de sociétés savantes.

Le Dr Marc Bollet a gagné ses galons de capitaine du service de santé des armées après avoir passé son service militaire dans le département de radiothérapie et de cancérologie de l’Hôpital d’Instruction du Val de Grâce à Paris (1999-2000) où il rencontre ses amis le Dr Olivier Bauduceau et le Pr Lionel Vedrine.

L’exercice de la cancérologie dans plusieurs centres d’oncologie français : centre de lutte contre le cancer, centres hospitaliers publics et universitaires assortis des remplacements dans des cliniques privées de Lorraine, du Nord, de Champagne, du Luxembourg et de la région parisienne lui ont permis de tisser des liens avec de nombreux acteurs de la cancérologie française et de les développer dans le cadre de la coordination de programmes hospitalier de recherche cliniques (PHRC 2006) et translationnels. Le Dr Marc Bollet a eu le privilège de perfectionner son parcours médical et scientifique dans des centres qui comptent parmi les plus prestigieux de la cancérologie internationale : fellow pendant un an dans le département académique du Royal Marsden Hospital (2000 Londres, Royaume-Uni), post-doc pendant un an au NKI (2008, Amsterdam, Pays-Bas) et médecin spécialiste pendant huit ans à l’institut Curie (2003-2011, Paris, France), il a multiplié des liens professionnels et amicaux avec de nombreux cancérologues à l’étranger.

Le goût pour l’enseignement s’est manifesté très tôt avec la préparation des promotions plus jeunes au concours de l’internat puis, pendant ses fonctions de chef de clinique à l’université où il a pu appliquer les méthodes anglo-saxonnes de tutorat importées du Royal Marsden et fondées sur les séances de bibliographie (Journal Club) et de résolution de cas cliniques. C’est ce dernier modèle qui est à l’origine du Club des Oncologues Radiothérapeutes de Paris (www.le-corp.org ) fondé en 2006 avec ses amis les Drs Alain Toledano, Hanah Lamallem et Laurent Quero. Après en avoir été vice-président pendant 5 ans, le Dr Marc Bollet en est l’actuel président depuis novembre 2011.

Sa vocation pour l’enseignement s’exprime désormais dans le cadre de l’European Society for Therapeutic Radiation Oncology (ESTRO) ou à l’invitation des sociétés nationales de pays telles que celles du Maroc ou de la Tunisie. Il a également à cœur de faciliter les échanges entres cliniciens ou avec les scientifiques non médecins en coordonnant régulièrement des congrès ou colloques comme il l’a fait dès 2008 en présidant les journées scientifiques et médicales de l’institut Curie.

Plusieurs sociétés savantes telles que la Société Française de Radiothérapie Oncologique (SFRO) ou l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM ex Afssaps) mais aussi de grands laboratoires français et internationaux (Novartis, Sanofi Aventis, Roche…), le sollicitent régulièrement pour des expertises. Il est également investi dans la rédaction des référentiels loco-régionaux (Ile de France) et nationaux (SFRO, Saint Paul de Vence) de prise en charge du cancer du sein.

Après avoir été rédacteur en chef de la revue en ligne France Cancer de 2011 à 2015 (www.france-cancer.net) il garde les casquettes de membre du comité de rédaction de la Lettre du Sénologue et de relecteur dans les grandes revues de cancérologie comme l’International Journal of Radiation Oncology Biology and Physics, Radiation Oncology, Journal of Pathology et continue de s’investir dans la diffusion des connaissances scientifiques au sein de la communauté médicale.

Fin 2013, le Docteur Bollet débute son activité clinique à l’Hôpital Américain de Paris et devient le nouveau chef de service du département d’oncologie jusqu’à ce qu’il passe le relais à son ami et associé le Pr Lionel Vedrine en mai 2016. Sa motivation : homogénéiser les pratiques en cancérologie, offrir des soins de qualité où technicité rime avec humanité. Avec ses associés, il développe le recours à la caractérisation biologique des tumeurs pour promouvoir des solutions thérapeutiques personnalisées, notamment dans le cadre de recherche clinique (http://www.unicancer.fr/en/rd-unicancer/programme-acse).

Principales Publications

L’ensemble de ses travaux lui vaut plus de 86 articles dans des revues internationales à comité de lecture parmi lesquelles :

  • Bollet MA, Belin L, Reyal F, Campana F, Dendale R, Kirova YM, Thibault F, Diéras V, Sigal-Zafrani B, Fourquet A.
    Preoperative radio-chemotherapy in early breast cancer patients: long-term results of a phase II trial.
    Radiother Oncol.2012 Jan;102(1):82-8
  • Bollet MA, Servant N, Neuvial P, Decraene C, Lebigot I, Meyniel JP, De Rycke Y, Savignoni A, Rigaill G, Hupe P et al:
    High-Resolution Mapping of DNA Breakpoints to Define True Recurrences Among Ipsilateral Breast Cancers.
    J Natl Cancer Inst 2008, 100(1):48-58.
  • Bollet MA, Anxionnat R, Buchheit I, Bey P, Cordebar A, Jay N, Desandes E, Marchal C, Lapeyre M, Aletti P et al: Efficacy and morbidity of arc-therapy radiosurgery for cerebral arteriovenous malformations: a comparison with the natural history. Int J Radiat Oncol Biol Phys 2004, 58(5):1353-1363.
  • Bollet MA, McNair HA, Hansen VN, Norman A, O’Doherty U, Taylor H, Rose M, Mukherjee R, Huddart R: Can digitally reconstructed radiographs (DRRS) replace simulation films in prostate cancer conformal radiotherapy? Int J Radiat Oncol Biol Phys 2003, 57(4):1122-1130.
  • Bollet MA, Lapeyre M, Marchal C, Hoffstetter S, Peiffert D, Cornes PG, Luporsi E, Bey P: Cervical lymph node relapses of head-and-neck squamous cell carcinoma: is brachytherapy a therapeutic option? Int J Radiat Oncol Biol Phys 2001, 51(5):1305-1312.

Voir plus de publications sur PubMed.gov

Diplômes

  • Habilitation à diriger des recherches, Paris-Descartes 2009
  • Thèse de Sciences à l’Ecole de Cancérologie de Paris-Sud 2007
  • Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires en Cancérologie 2003
  • Diplôme d’Etudes Spécialisées en Oncologie option Radiothérapie 2001
  • Diplôme d’Etat de Docteur en Médecine 2000
  • Diplôme d’Etudes Approfondies: Rayonnements et imagerie en médecine 1999
  • Diplôme Inter-Universitaire de Statistique (C.E.S.A.M) 1997
  • Internat national (Spécialité choisie : Oncologie option Radiothérapie) 1995
  • Diplôme de Maîtrise de Sciences Biologiques et Médicales section libre 1992
  • Concours du premier cycle des études médicales 1990
  • Baccalauréat scientifique (Maths & Physiques) 1989