Tribune Du Dr Jean-Michel Vannetzel

  • Tribune Du Dr Jean-Michel Vannetzel

    Chers amis,

     

    Je vous écris dans l’avion revenant de Beyrouth où les libanais ne peuvent que nous envier (nos problèmes français) et regarder nos difficultés actuelles qu’avec un sourire attendri.

    Mais là n’est pas mon propos, ne voulant sûrement pas minimiser les grandes difficultés de certains de nos compatriotes qui peuvent être énormes (perte d’un parent, problème financiers…)

    Et si nous arrêtions un peu de nous plaindre, cette bonne vieille habitude, bien française, dans laquelle nous avons tous tendance à nous complaire, au mépris des épreuves que notre pays a traversées antérieurement, au mépris de ce que vit le reste du monde aujourd’hui.

     

    Je voudrais simplement rappeler que vivre c’est combattre, combattre pour faire reconnaître nos idées, combattre parfois contre d’autres hommes qui nous veulent du mal, quant à moi et toutes nos équipes nous nous occupons du combat contre la maladie.

     

    Pour revenir à la vedette du jour le Covid 19, une note d’optimisme et d’espoir : la FDA américaine doit recevoir en novembre deux soumissions par des labos pharmaceutiques pour évaluer et peut- être valider un vaccin anti Covid. Il n’y a pas de raison valable pour ne pas imaginer que ce virus, qui est sommes toutes relativement commun sur le plan virologique (que nos chers médias m’en excusent, eux qui nous poussent constamment à la psychose collective comme si c’était la peste !) devrait s’avérer accessible dès 2021 à une prévention par un vaccin, grâce à la recherche médicale.

    Concrètement : misons sur la science, seule capable de nous sortir de là.

     

    Le fond de ma pensée, (et la crise sanitaire actuelle en est, je trouve, une confirmation), est que l’homme n’est pas aussi tout puissant qu’il le pensait, le vertige que nous donne le « progrès » tant vénéré est bien souvent une arnaque pure et simple. Il reste que le progrès en matière de médecine est un véritable bienfait dans l’intérêt de l’homme.

    Alors n’oublions pas que le cancer et sa cohorte de malheurs, de souffrances et de morts, redeviendra bientôt au premier rang de nos préoccupations. Beaucoup de personnes ne se sont pas faites dépister, ont repoussé un traitement, parfois les établissements n’ont pas pu (ou mal pu) les prendre en charge (voir vidéo d’Axel Kahn Radio France du 24 octobre)

     

    J’adore la recherche médicale, je crois en elle, elle continuera à nous aider à mieux vivre et plus longtemps. Je crois en vous : continuez, je vous en prie à la soutenir.

    Merci de votre générosité

     

    Bien fidèlement à vous

     

    Dr JM Vannetzel

    Président de l’ISHH (Institut du Sein Henri Hartmann)

    print

    Comments are closed.